Cher toi #097_ le temps qui passe

Je me surprends parfois à regarder dans le rétroviseur. 

Les époques défilent comme autant de paysages contrastés. Tantôt la neige – épaisse – tantôt les arbres en bouquet, les platanes sans feuilles, les falaises, les bord de mer, les étendus de sable, les bâtiments serrés pour se tenir chaud…

J’arpente cette existence depuis 26 ans. 26 ans et une infinité d’époques, de saveurs, de versions de moi-même.

J’éprouve une certaine fascination en observant ce patchwork : 

Il y a mon enfance solitaire, teintée de bougie, d’histoires en haut d’un arbre.

Il y a mon adolescence remplie de musique, de copains, de chorale.

Il y a ma vie d’étudiante, la découverte de la métropole.

Il y a l’aventure, l’Angleterre, l’enseignement, les tailleurs ajustés, le maquillage appliqué.

Il y a Toulouse, l’écriture, les découvertes artistiques, les coups durs dans ma chambre, seule. Les prises de conscience.

L’aventure encore, le défi de partir seule : à Malte avec mon sac à dos. Apprendre à se débrouiller seule dans un pays étranger. Boire trop. Errer dans les rues de Paceville.

L’audace de Compostelle : partir seule en laissant tout derrière. Marcher un mois avec mon sac à dos pour seule maison. Les rencontres, le dépassement de soi. 

Le retour à la Réunion. YouTube. Les rencontres virtuelles.

L’écriture et l’autopublication d’un roman au milieu des arbres qui m’avaient vu grandir. Bercée par les souvenirs de l’Angleterre.

Ma nouvelle vie de comédienne, en camion. Répéter, charger le camion, préparer le décor, jouer, saluer, rencontrer le public, ranger, repartir sur la route. Découvrir cette nouvelle facette de moi.

Je regarde dans le rétroviseur et tout s’imbrique, s’emmêle. Les rencontres d’hier et d’aujourd’hui.  Les expériences se déposent et se sédimentent. Elles viendront alimenter un texte ou une discussion. Elles seront là, réconfortantes lorsqu’un nouveau défi se présentera.

Je détourne les yeux du rétroviseur pour regarder droit devant. 

Curieuse de découvrir ce qui m’attend.

 

à bientôt peut-être

Elodie


Tu aimes mon travail ? Tu peux me soutenir sur Patreon. 

Pour découvrir mes services pro, c’est ici. 

Laisser un commentaire

Résonances © 2018 | Remerciement: FILAUMART Sébastien by OMARSOFT.FR.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :