Cher toi #93_Être ambitieux.se

Il y a quelques jours je te parlais du tabou de l'argent, on continue sur les tabous. Il y a la même forme d'hypocrisie vis à vis de l'ambition. C'est une question à double tranchant. Oui, une certaine forme d'ambition est nécessaire et peut même être valorisée, mais lorsqu'il s'agit d'ambitions qui ne collent pas... Lire la suite →

Cher toi #092_ Le goût de la lecture

J'ai recommencé à lire. Enfin. Après une longue période de sécheresse, de nouveau, les mots. J'avais soif. De nouveau les allers-retours à la bibliothèque. Flâner dans les rayons, m'enfoncer dans le canapé, dans le lit, savourer l'odeur des pages jaunies, parcourir les lignes qu'un.e autre a écrit, que d'autres ont lu, me nourrir de leurs... Lire la suite →

Cher toi #091_Les différents supports

Hier j'ai lancé mon podcast. Ou plutôt mon vlogcast, un mix entre un vlog et un podcast. Le deuxième épisode sort ce soir ! Ce n'est pas parfait - qu'est-ce qui l'est du premier coup ? mais c'est sincère. Après le texte via le blog, la vidéo via Youtube, voici venu l'audio avec le podcast.... Lire la suite →

Cher toi #90_Money money !

Ah ! L'argent ! C'est l'un des sujets les plus tabous. Tout le monde en veut, personne n'assume d'en vouloir et si tu l'assumes, tu es souvent considéré.e comme vénal.e, si tu en as, on te juge et tu es d'office considéré.e comme suspect.e. J'ai grandi avec très peu de moyens, j'ai été boursière, j'ai travaillé... Lire la suite →

Cher toi #089_Chiffres

J'avais oublié ce que ça faisait. Je suis revenue sur Youtube et surtout sur Instagram, j'ai publié une vidéo mercredi et des posts sur Instagram et... forcément, avec ce retour, c'est le retour de cet œil qui scrute les analytics.  Combien de j'aime sous cette publication ? Combien de vues pour la vidéo ? En... Lire la suite →

Cher toi #088_Peurs

J'ai peur des serpents Peur de ne pas réussir Peur que l'on découvre que je suis une impostrice. Peur des bruits la nuit, du temps, peur que personne n'aime ce que j'écris, de faire tout ça dans le vide.   Peur de perdre ceux-celles que j'aime Peur de mourir demain, aujourd'hui, là, maintenant.   Peur... Lire la suite →

Le Palais de minuit, Carlos Ruiz Zafon

Après L'océan au bout du chemin, j'ai continué mon épopée livresque au rayon jeunesse avec un auteur que j'aime énormément : Carlos Ruiz Zafon. J'avais adoré Le Prince de la Brume, le premier tome du ce cycle de la Brume. Les livres peuvent se lire indépendamment et leur unité réside plutôt dans une tonalité générale.... Lire la suite →

Cher toi #087_Bruits

Je n'ai jamais eu peur de ce que je pouvais voir. Toujours de l'Invisible. Dans ma chambre, Il ressemblait à un bruit de grignotage et de déglutition dans le mur juste à côté de mon oreille. Impossible de savoir à quoi ressemblait la bête. Elle se rapprochait, plus près, toujours plus près, comme si elle... Lire la suite →

Cher toi #086_changer d’avis

En une année, j'ai  changé d'avis sur plusieurs sujets : La Newsletter  Rendons à César ce qui est à César, ou plutôt rendons à Ethan ce qui est à Ethan, car c'est lui et son MailyBlog qui m'ont fait changer d'avis. Vraiment, j'étais allergique à l'idée de la Newsletter. Pour moi ce n'était qu'un outil... Lire la suite →

L’océan au bout du chemin, Neil Gaïman

La contemplation d'une mare-océan suffit à réveiller les souvenirs et avec eux, c'est la voix de l'enfance qui s'éveille. L'émerveillement et la peur. L'incompréhension aussi. Il y a des monstres dans l'enfance. Des monstres tapis, endormis, oubliés. Il  y a tout ça dans L'océan au bout du chemin, une part de réalisme magique aussi -... Lire la suite →

Résonances © 2018 | Remerciement: FILAUMART Sébastien by OMARSOFT.FR.

Retour en haut ↑