Décharge électrique

Les mots sont des décharges électriques lancées à la figure de ceux qui nous lisent. Parfois, en les relisant, on s’électrocute soi-même. Bam, 100 Volts dans la tête.

Le cœur en arrêt.

C’est moi qui ai écrit ça ?

Entre les lignes, je ne me retrouve pas, devine un profil fuyant, comme si, comme si les mots me dépassaient, comme s’ils étaient plus grands que moi.

Ils le sont.

Les mots ne connaissent pas la vanité, les mots n’ont pas d’ego. Quelle main a tenu le stylo, quels doigts ont tapé sur le clavier : de ça, les mots s’en fichent.

Ils existent, traînent leur densité, leur poids d’imaginaire et de frustration.

Ils existent et c’est déjà bien.


Photo by Joakim Honkasalo on Unsplash

Laisser un commentaire

Résonances © 2018 | Remerciement: FILAUMART Sébastien by OMARSOFT.FR.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :