Cher toi #050_à la recherche du temps perdu

Non, non, je ne vais pas te parler de Proust, mais bien du temps perdu. Si tu me suis depuis quelques temps, tu sais que je suis du genre à faire 3000 trucs à la fois ! Je publie une vidéo sur Youtube chaque mercredi, je suis active sur Instagram où je poste quasi-quotidiennement en plus d’un live d’écriture chaque dimanche, je rédige une lettre du matin presque tous les jours sur ce blog et bien sûr, j’écris.

Comment je trouve le temps de faire tout ça ? Eh bien la première réponse c’est que pour l’instant, je suis à la maison, je n’ai pas de travail conventionnel avec des heures de bureau. Je peux donc exclusivement me consacrer à mes projets. Ça demande quand même une certaine discipline, une organisation. Depuis quelques semaines, je me sens un peu dépassée par tout ça, je commence à me poser des questions : est-ce que je n’en fais pas trop, est-ce que je devrais ralentir le rythme ? Et oui, je lève le pied en ce moment mais, lever le pied ne m’aide pas à me détendre, au contraire ça me donne l’impression d’être encore plus débordée.

Pourquoi ?

En réalité, ce n’est pas que je sois vraiment débordée, j’ai certaines choses à faire, c’est sûr, mais le vrai problème c’est que j’ai arrêté de noter ce que j’avais à faire et quand je comptais le faire.

Depuis janvier, j’ai une organisation assez précise : chaque mois je note toutes les choses à faire, puis à chaque début de semaine les tâches principales et pareil pour chaque jour. Ça me donne une idée assez précise de mes objectifs et des étapes pour y arriver. Jusqu’à présent c’était très efficace et à chaque fin de semaine/mois, lorsque je faisais le bilan, j’avais effectué beaucoup de choses et j’étais fière de moi.

La problème, c’est que j’ai associé lever le pied à arrêter de garder un œil sur comment j’utilisais mon temps. Résultat : j’ai des choses à faire, mais je flotte, je ne sais pas quand je vais les faire, tout est flou, vague, du coup les deadlines se rapprochent, je suis dans le rush, alors qu’individuellement ce sont des choses qui peuvent être réglées en très peu de temps.

Bref, mon petit doigt me dit que le temps perdu se cache quelque part sur les réseaux sociaux.

À bientôt peut-être

Élodie


Photo by Jon Tyson on Unsplash

Laisser un commentaire

Résonances © 2018 | Remerciement: FILAUMART Sébastien by OMARSOFT.FR.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :