Cher toi #077_S’adapter

Sais-tu t’adapter en toute situation – ou presque ?

Après un brin de réflexion, j’ai réalisé que la capacité d’adaptation était l’une des qualités essentielles pour réussir. 

Dès l’enfance, un écart peut rapidement se créer entre les enfants qui parviennent à s’adapter au système scolaire, ceux qui arrivent à s’adapter en société, à comprendre et à assimiler les règles du jeu… et les autres.

Oui, le système scolaire privilégie ceux qui rentrent dans le moule et je ne veux pas lancer le débat ici, ça sera peut-être l’occasion d’une prochaine lettre… mais, au fil des années, la ligne de démarcation entre ceux/celles qui s’adaptent et les autres se fait plus franche.

Soit tu t’adaptes au système, à l’université, au travail, dans ta vie sociale, dans tes interactions avec les autres, tu es capable de passer d’un repas de famille à une fête entre amis sans problème ; soit tu vis tout ça comme une lutte permanente, tu te débats sans cesse, tu feuillettes le manuel sans parvenir à trouver la bonne page, tu relis la même phrase, essaies de la comprendre, tu appliques les règles mais ça ne marche pas, alors tu souris pour prétendre, mais ça non plus ça ne marche pas.

Tu n’arrives pas à t’adapter. 

Ce n’est pas une question d’âge, ni de milieu social, c’est une qualité qui s’acquiert et se développe dans l’adversité, dans la confrontation avec ces choses qui nous frappe dans le coin de l’oreille, c’est notre capacité à nous relever et à faire face. Notre foi en un demain meilleur, c’est sentir qu’au fond de nous, oui, nous avons les armes pour y arriver. C’est transformer un environnement hostile en terrain de découverte, de jeu, d’expérimentation. 

Pendant longtemps, je n’ai pas voulu me lancer sur internet, ce n’était pas mon truc… Youtube, les réseaux sociaux… j’avais une vision assez négative de tout ça, et aujourd’hui me voilà ici, sur Youtube, sur Instagram – bon j’avoue j’ai déserté pendant un mois mais c’est pas le propos là tout de suite. Au départ, ce n’était pas une partie de plaisir de sortir de ma zone de confort, de me lancer dans l’inconnu, d’aller dans ce pays étranger. Et pourtant, j’ai sauté le pas, je l’ai fais.

Pourquoi ?

Je pense qu’internet et les réseaux sociaux, sont incontournables à l’heure actuelle pour se développer, pour créer quelque chose et pour espérer vivre de son contenu et de sa passion. C’est l’un des moyens les plus incertains et en même temps l’un des plus efficaces pour y parvenir. S’adapter à son temps c’est aussi ça : jouer selon les nouvelles règles du jeu. Et, encore une fois, l’écart entre ceux/celles qui les accepteront et ceux/celles qui refuseront de s’y soumettre continuera de se creuser.

Il n’y a qu’à regarder le passage au numérique de quasiment toutes les plateformes administratives (impôt, caf…) et le nombre de personnes âgées ou non qui ignorent tout de l’outil internet. Refuser de s’adapter c’est aussi ça. J’ai découvert il y a peu l’apparition d’un nouveau terme : l’illectronisme. C’est l’équivalent numérique de l’illettrisme. L’apparition de ce mot n’est pas anodine. C’est, selon moi la preuve, qu’à long terme, ceux/celles qui refusent de s’adapter se tirent une balle dans le pied. Il n’est jamais trop tard pour apprendre – même si je conçois qu’acquérir un savoir passé un certain âge demandera plus d’effort.

Attention, je ne dis pas qu’il faut s’adapter à n’importe quel prix et s’oublier. Non. L’intégrité est bien plus importante que l’adaptabilité et le sera toujours.

Donc, si tu n’es pas prêt(e) à faire certaines choses, si tu as l’impression de te trahir en suivant certaines règles… ne les suis pas, et n’essaies pas de t’adapter à tout prix.

 Il faut trouver un point de rencontre entre soi, ses valeurs profondes, et les règles tacites établies dans tel ou tel domaine.

À bientôt peut-être

Élodie


Pour t’abonner à la newsletter et recevoir une lettre exclusive chaque dimanche. 


Photo by Benjamin Patin on Unsplash

Laisser un commentaire

Résonances © 2018 | Remerciement: FILAUMART Sébastien by OMARSOFT.FR.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :