Cher toi #072_L’auberge espagnole

J’ai les souvenirs emmêlés, une corde pincée fait vibrer toutes les autres.

Enfant, je suis allée voir l’auberge espagnole au cinéma avec ma mamie. Je devais avoir six ans, peut-être sept et je n’arrivais pas à suivre les sous-titres. Mais quelque chose dans ce film me plaisait, m’intriguait, me faisait vibrer. Essayer de lire vite vite vite les écritures avant qu’elles ne disparaissent, l’obscurité du cinéma, Audrey Tautou qui évoque Martine, le moment de complicité avec ma mamie, l’impression d’être une grande fille, et ce personnage voyageur, rêveur et je crois qu’on le voit écrire à la fin du film. Bref, ce film a laissé une forte empreinte dans ma mémoire.

Je l’ai revu quelques années plus tard, ado, les scènes ont fait écho, j’ai mieux compris, j’ai eu envie de partir en Erasmus à mon tour.

Je ne sais plus combien de fois je l’ai vu ce film, à chaque fois il y a cette émotion de l’enfance, comme le plaisir de découvrir un bonbon au fond de sa poche.

Hier soir, la suite passait à la télé : « les poupées russes », je ne l’ai pas regardé, je n’aime pas regarder des films toute seule et j’étais vraiment épuisée. De toute façon, celui-là me plait moins, il n’a pas le goût de l’enfance.

Et toi, quel film, quelle oeuvre a effleuré ton âme d’enfant ?

À bientôt peut-être

Élodie


Pour t’abonner à la newsletter et recevoir une lettre exclusive chaque dimanche. 

Laisser un commentaire

Résonances © 2018 | Remerciement: FILAUMART Sébastien by OMARSOFT.FR.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :