Cher toi #031

Depuis quelques jours je les entends.

Des petits pépiements tellement suraigus, on dirait des bips bips bips un peu agaçants. Ils s’arrêtent, reprennent, un cri plus mélodieux leur répond.

Je ne vois que leurs pépiements.

Ils sont là : dans l’arbre ou le bosquet, sous le toit ou dans cette haie ; les oisillons nouveau-nés.

C’est une chorale en staccato, une chorale de triangle qui tape au coin de la tête.

J’observe leur cri, devine leur croissance.

Pas encore assez grands pour quitter le nid.

 

À bientôt peut-être

Élodie


Photo by 42 North on Unsplash

Laisser un commentaire

Résonances © 2018 | Remerciement: FILAUMART Sébastien by OMARSOFT.FR.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :